Réquisition de l’établissement…


Réquisition de l’établissement et cohabitation avec la police


Les premiers mois de l’année 1950 sont consacrés à la mise au point du plan de partage des bâtiments, les deux « institutions » devant cohabiter le temps de trouver de nouveaux locaux susceptibles d’accueillir les sourdes-muettes. Le 13 août 1951, l’Etat achète le Château Laburthe situé dans la commune de Gradignan ; des travaux d’appropriation et de construction sont engagés et se poursuivent jusqu’en 1957. L’année suivante, l’ensemble des élèves quitte la rue Abbé de l’Epée, livrant la totalité de l’édifice aux services de police. Ces derniers vont imposer aux bâtiments de profonds et irrémédiables changements. La chapelle est détruite et transformée en salle de gymnastique. Les récents sondages réalisés sur l’ancien mur de l’abside confirment la disparition de la fresque de Villet. Au rez-de-chaussée seuls subsistent les supports de l’ancienne nef et aux étages les encadrements des baies, pour certains dégradés. Parmi les autres modifications importantes réalisées lors de la nouvelle affectation des locaux, la galerie de la grande cour nord est vitrée et la façade ouest de la cour du quartier méridional obturée. Enfin les jardins disparaissent sous le bitume d’un parking, le béton du garage au sud et le béton du mess au nord. A l’intérieur des faux-plafonds et des cloisons installées afin de créer des espaces de travail et d’accueil ont entièrement redistribué l’édifice.